Nouveau
Accueil » Littérature » Taha Hussein l’aveugle clairvoyant

Taha Hussein l’aveugle clairvoyant

Taha Hussein est un intellectuel égyptien des plus influents du

XXe siècle.

Il est né au sein d’une famille pauvre dans un village  de la Moyenne-Egypte en 1889; il est le septième d’une fratrie de treize enfants. Il a perd la vue à l’âge de trois ans, des suites d’une conjonctivite mal soignée. Les méfaits de la pauvreté et de l’ignorance le marqueront pour la vie.

Issu d’un milieu modeste et paysan , doté d’une volonté extraordinaire et d’une grande rigueur, le jeune Taha Hussein, aveugle, connaîtra une ascension sociale impressionnante.

  • il part au Caire pour y poursuivre des études à l’université d’al-Azhar.
  •  il suit les cours de l’ Université Fouad Ie.
  • il obtient une bourse d’État pour Paris où il arrive en 1914
  • Il  rencontre  Suzanne Bresseau (1895-1989) à la Sorbonne qui l’aida à apprendre le français. Ils se marieront, elle a joué un rôle important dans sa carrière comme dans sa vie.
  • en 1919, il soutient sa thèse de doctorat sur Ibn Khaldoun à la Sorbonne 
  • De retour en Egypte, il enseigne l’histoire de l’Antiquité de 1919 à 1925
  • En 1926, la polémique autour de son livre sur la poésie antéislamique l’obligea à s’exiler en France.
  • C’est pendant cet exil qu’il commença le premier tome de son célèbre Le Livre des jours
  • Il a également été professeur de littérature arabe à la faculté des Lettres du Caire
  • en 1930, il est nommé doyen de cette faculté des Lettres
  • premier recteur de l’Université d’Alexandrie qu’il a créée par lui en 1942, contrôleur général de la culture,  puis finalement ministre de l’Éducation Nationale.

 Taha Hussein s’est appliqué à moderniser l’enseignement supérieur et à dynamiser la vie culturelle du pays. Il est l’auteur de nombreux ouvrages théoriques notamment sur la politique, la culture et l’éducation. Il a été nominé à plusieurs reprises pour le Prix Nobel de littérature pour ses romans.