Accueil » Je lis » Signes de lecture

Signes de lecture

لا      ى       ة      آ  

 

 Alif mamdûda                    الألف المَمْدودة

Lorsque deux alif se suivent, le second s’écrit horizontalement au dessus du premier :

 أ   +   ا     =   آ

Exemples :

moment                أ      +     ان           =     آن

maintenant             ال    +     آ  +     ن    =     الآن

’Alif maqsûra                   ألف مقصورة  »   ى « 

Cette lettre est prononcée â (comme la voyelle longue alif « ا »), on ne la rencontre qu’en fin de mot.

’Alif maqsûra s’écrit comme un yâ’ final mais sans point.

Exemple :    Vers –  à : إلى

 Lâmalif 

Chaque fois qu’un lâm est suivi d’un alif, ils ont la graphie suivante :

لـ  +  ا  = لا     

ـــلــ  +  ا  =  ــلا

Le lâmalif n’est pas lié à la lettre suivante.

Exemples : Lâm            لام

Non            لا

Šadda

Le signe ـــّـــ (شَدّة) indique le redoublement d’une consonne. Il se place au-dessus de la lettre. Le redoublement d’une consonne se perçoit nettement dans la prononciation.

Exemples :

  • [thoumma ]                     ثمّ               ثمم 

    [roubbamâ]                        ربّما              (  ر ب ب م ا)

 

Tâ’ marbûta   ة

Tâ’ marbûta n’est pas une nouvelle lettre de l’alphabet arabe mais elle est juste une forme spéciale du tâ’ , elle s’écrit toujours à la fin du mot:

ت           →               ة

Tâ’ marbûta  toujours à la fin des mots et concerne essentiellement les noms et adjectifs féminins. Exemples :

Masculin Féminin
رشيد رشيدة
جميل جميلة
كاتب كاتبة
تلميذ تلميذة

 

 

 

Cependant, certains noms masculins se terminent par tâ’ marbûta

Exemples :   حَمْزة Hamza  ;              خَليفة= calife  ;       عَلّامة  =  grand savant

De même certains noms féminins ne se terminent pas avec tâ’ marbûta 

 Exemples :      زيْنب        سُعاد       مَرْيم       لَيْلى

Important pour la lecture : La consonne qui se trouve juste avant le ta marbouta Tâ’ marbûta porte toujours la voyelle brève Fatha « a »

بناية    رشيدَة          جميلَة           كاتبَة

On n’est pas obligé de prononcer le ta marbouta sauf dans un seul cas :

on la prononce en cas d’annexion/ un nom et un complément de nom :     مكتبة العِلم