Accueil » Cinéma » Papicha

Papicha

Mounia Meddour

Extrait d’El Watan, quotidien algérien

« Le thème de l’histoire est un flash-back, une immersion dans la décennie noire et rouge marquée par la folie meurtrière islamiste, l’obscurantisme, l’imposition du hidjab, les fetwas, où la femme est la première victime, réduite à une infrahumaine. »

« Et puis, ces jeunes filles, encore une fois belles et rebelles, ont résisté courageusement au péril de leur vie en affichant une bravoure sans faille.

Un regard insoumis, libre, résistant, courageux, alors que l’Algérie des années 90 cède chaque jour un peu plus devant l’intégrisme religieux. Styliste en devenir, à la tête d’un gang de ‘papichas’ (surnom donné aux jeunes filles d’Alger) extrêmement attachantes, son personnage de Nedjma refuse de renoncer à ses rêves malgré les menaces et les violences. »

 

*********************************

Un long métrage ( 1h 46)

La réalisatrice Mounia Meddour fille du réalisateur Azzedine Meddour,née en 1978 en Algérie.

Un premier film salué par les critiques.

Des actrices:  Lyna Khoudri, Shirine Boutella, Amira Hilda Douaouda, Zahra Doumandi.

*********************************

Papicha, de Mounia Meddour, figure parmi 16 autres films dans la section Un certain regard :

Invisible Life, de Karim Aïnouz,

Beanpole (Dylda), de Kantemir Balagov

Les hirondelles de Kaboul, de Zabou Breitman & Eléa Gobé Mévellec

La femme de mon frère, de Monia Chokri (premier film)

The Climb, de Michael Covino (premier film)

Jeanne, de Bruno Dumont

O que arde, (Viendra le feu) d’Olivier Laxe

Chambre 212, de Christophe Honoré

Port authority, de Danielle Lessovitz (premier film),

Adam, de Maryam Touzani,

Zhuo ren mi mi, de Midi Z

Liberté, d’Albert Serra, Bull, d’Annie Silverstein (premier film),

Summer of Changsha, (Liu yu tian) de Zu Feng (premier film),

Evge, de Nariman Aliev (premier film).