Accueil » Portrait » Olympe de Gouges, trop libre pour son époque

Olympe de Gouges, trop libre pour son époque

 

 

 

 

 

 

« La femme naît libre et demeure égale à l’homme en droits »

« La femme a le droit de monter à l’échafaud, elle doit avoir aussi le droit de monter à la tribune »

Ce sont les mots de Marie Gouze naît en 1748, connue sous le nom d’Olympe de Gouges, humaniste du 17ème siècle, elle est l’auteure de la Déclaration des droits des femmes qu’elle a rédigée le 5 septembre 1791; un pastiche critique de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen. 

Dans cette Déclaration, Olympe rappelle que la Révolution française a oublié les femmes dans son projet pour la liberté et l’égalité.

Elle est l’une des femmes de la Révolution française, une des premières féministes,  femme de théâtre et pamphlétaire, elle ne cessera de défendre l’accession des femmes à l’égalité, elle combattra l’esclavage des noirs. Très engagée politiquement et partisane de la liberté d’expression, elle réclamera:

  • L’égalité politique entre les hommes et les femmes
  • L’abolition de l’esclavage
  • La suppression du mariage religieux
  • Le droit au divorce
  • La création des maternité pour pouvoir accoucher
  • La reconnaissance des enfants nés hors mariage
  • La création d’un impôt sur les revenus des riches ou la redistribution des terre en friche au paysans
  • La création d’un foyer pour les mendiants

Cependant nous sommes nombreux à ne pas connaître Olympe de Gouges, en France comme ailleurs, l’histoire l’avait oubliée, la preuve en est qu’en  1989, une demande a été déposée pour qu’elle rentre au Panthéon, une requête qui n’a pas aboutie!

Le 3 novembre 1793, à l’âge de 45ans, elle est guillotinée à cause de ses écrits jugés antirévolutionnaires.

MM

Vous pouvez regarder cette vidéo