Accueil » Se cultiver » Musique classique » Wolfgan Amadeus Mozart

Wolfgan Amadeus Mozart

 Enfant prodige, mort prématurément à 35 ans, frivole et capricieux… Le génie de la musique suscite encore aujourd’hui l’intérêt de nombreux chercheurs et la fascination du grand public.

Wolfgang Amadeus Mozart est l’un des compositeurs les plus importants de l’histoire de la musique occidentale, et la figure majeure de la période du classicisme. Il fait partie avec Haydn et Beethoven de la « triade classique viennoise »

Il est né à Salzbourg   le 27 janvier 1756 , une ville du Saint-Empire romain germanique, aujourd’hui en Autriche

Il est  mort à Vienne, très jeune , à 35ans  le 5 décembre 1791.

Il jouait du violon, du clavecin, de l’orgue et du pianoforte .

Il a excellé dans tous les genres musicaux de son époque : le concerto, la symphonie, la sonate, et l’opéra.

Il a laissé une œuvre comprenant 626 œuvres .

 » Fils de Léopold Mozart, compositeur et professeur de musique, Mozart baigne dans la musique dès son enfance. Son génie est décelé très tôt : âgé de 3 ans à peine, le jeune Wolfgang a l’oreille absolue et probablement une mémoire eidétique qui lui permet de mémoriser un grand nombre de sons en très peu de temps. Avant d’apprendre à lire, compter ou écrire, Mozart sait déchiffrer une partition et la jouer parfaitement.

Le prodige de la musique se met à la composition à 6 ans.

A Salzbourg, Mozart obtient très jeune le titre de maître de concert. Sous les ordres des princes-archevêques Schrattenbach puis Colloredo.

Mozart est criblé de dettes, il emprunte et dépense à tout va et sans limite. Il frôle même une condamnation judiciaire qui aurait pu le ruiner, mais surtout briser son orgueil.

Le 4 août 1782 dans la cathédrale Saint-Etienne de Vienne, Mozart épouse Constanze Weber. Son père l’apprend par courrier et n’accepte pas ce mariage. Il a peur pour son fils : un mariage peut l’éloigner de la musique.

En 1784, Mozart rencontre Haydn. C’est le coup de foudre artistique. Les deux hommes s’admirent réciproquement et se lient d’une amitié sincère et unique dans l’histoire de la musique au point que Mozart rebaptise Haydn “Papa Haydn”. «Lui seul a le secret de me faire rire et de me toucher au plus profond de mon âme», disait Mozart de ce père spirituel.

Parmi les 140 causes (établies par des spécialistes) de sa mort, deux restent cependant les plus plausibles : une mort par fièvre rhumatismale ou une insuffisance rénale. Des constats beaucoup moins épiques que la mort par empoisonnement, longtemps avancée au fil des siècles.  »